Please select a page for the Contact Slideout in Theme Options > Header Options

TECHNOLOGIE

VASER ® LIPO

VASER ® est une technologie de Liposuccion assistée par ultrason de dernière génération qui agit de manière sélective sur le tissu gras, retournant la graisse liquide pour faciliter son extraction. Étant donné son action sélective sur la graisse, les autres tissus, tels quel les vaisseaux sanguins et nerveux, ne sont pas affectés, réduisant ainsi la douleur et l’inflammation postopératoires.

Après avoir émulsionné la graisse, cette dernière est aspirée avec l’aide d’une petite canule (tube étroit) qui est introduite par de petites incisions dans la peau. Cela permet de retirer tout le tissu gras non souhaité.

La technologie VASER ® agit de manière sélective uniquement sur le tissu gras pour obtenir des résultats doux et prévisibles, ainsi qu’une récupération rapide.

L’aspect négatif de cette technologie est qu’étant donné qu’il s’agit d’une technologie de pointe, elle n’est pas disponible partout et pas encore utilisée par tous les chirurgiens plastiques, ce qui réduit les chances pour les patients d’obtenir une chirurgie avec cette technologie.

 

BODY TEMPERATURE REGULATION SYSTEM (BTR)

Maintenir une température appropriée chez le patient est très important pour le confort du patient.
Cela évite les tremblements, la douleur, diminue le saignement, accélère la récupération et diminue le risque d’infections. La baisse de la température corporelle, ou hypothermie, est un événement qui peut compromettre et compliquer gravement l’état du patient. C’est pourquoi un contrôle strict et un maintien de la température sont des éléments essentiels. Ce système permet de maintenir la température pendant toute la chirurgie et, par conséquent, d’éviter les fameux frissons pendant la période postopératoire immédiate.

 

BAIR HUGGER

Règle la température du patient pendant la chirurgie, produisant ainsi moins de saignement, de douleur, de tremblements et permettant une récupération plus rapide.

Les patients subissant une anesthésie générale ou locale ne peuvent pas régler correctement leur propre température. La température centrale du corps descend presque de 1,6 °C à la première heure après l’induction de l’anesthésie, en augmentant les risques redoutés associés à l’hypothermie involontaire : Des taux de mortalité plus élevés, des séjours hospitaliers prolongés et une augmentation du taux d’infections des blessures.

Le réchauffement à l’air chaud est une méthode simple et rentable pour éviter l’hypothermie et ses complications. Les études montrent que le fait de maintenir la température normale pendant le processus opératoire est un facteur clé dans la réduction du taux d’infections aux blocs opératoires…