Please select a page for the Contact Slideout in Theme Options > Header Options

QUESTIONS FRÉQUENTES

COMMENT DOIT-ON SE PRÉPARER AVANT UNE CHIRURGIE?

  • Une semaine avant une chirurgie on doit éviter de prendre de l’aspirine, de la vitamine E et de l’oméga -3.
  • Si le patient fume, il doit arrêter au moins 15 jours avant la chirurgie et s’il fume seulement de temps en temps il doit arrêter une semaine avant puisque le processus de cicatrisation peut être altéré.
  • S’il s’agit d’une chirurgie du corps il faut consommer d’avantage des aliments riches en fer tels que les betteraves, le foie, les épinards, les mûres et les fraises.
  • Prendre de la vitamine C (comprimés de 1000 mg) trois fois par jour et une semaine avant la chirurgie favorise le processus de cicatrisation.
  • S’il s’agit d’une chirurgie pour perdre du poids il faut manger sainement avant le traitement et éviter les glucides puisque non seulement ils font grossir mais ils font aussi retenir des liquides.

Y A-T-IL DES RISQUES LORS D’UNE CHIRURGIE PLASTIQUE?

Toutes les chirurgies ont des risques, ils varient selon le procédé chirurgical et doivent être expliqués par le chirurgien avant l’intervention.

En général, les chirurgies esthétiques ont moins de risques que les autres puisqu’on travaille sur des corps sains et avec des personnes qui ne sont pas malades. Pour être sûrs de cela le patient doit faire toute une série d’analyses préopératoires et consulter l’anesthésiste, qui doit donner son autorisation pour faire la chirurgie.

Les centres chirurgicaux spécialisés en matière d’esthétique proposent des techniques préventives qui aident à éviter les complications.

Le plus important lorsque l’on va se faire opérer c’est d’avoir une excellente communication avec son chirurgien et son anesthésiste pour être rassuré avant l’intervention.

L’ANESTHÉSIE EST DANGEREUSE?

Au cours des dernières années l’anesthésie a énormément évolué, les risques et les complications que tout le monde craignait peuvent maintenant se prévenir et se contrôler.

Les anesthésistes spécialisés en chirurgie plastique utilisent les médicaments les plus avancés et les techniques les plus modernes de monitorage, ce qui garantie un excellent environnement chirurgical et postopératoire. Les anesthésiques utilisés actuellement sont dans la plupart intraveineux, c’est-à-dire, injectés dan les veines, ce qui garantie une élimination rapide et une diminution des risques et des effets secondaires. De plus, les vomissements et le vertige peuvent être contrôlés par l’anesthésiste, ainsi que la douleur postopératoire.

« Une étude américaine a analysé les risques de l’anesthésie actuelle, on a comparé des anesthésies de 3 heures avec des déplacements aériens de 3 heures (par exemple Bogota-Miami) et on a conclu qu’on prend moins de risques en se faisant anesthésier qu’en prenant l’avion ».

Les plus important est l’évaluation de l’anesthésiste et être sûr d’être dans d’excellentes conditions pour suivre une intervention chirurgicale.

ON A VRAIMENT MAL PENDANT LES JOURS POSTOPÉRATOIRES ?

Les gênes ressenties lors des jours postopératoires dépendent de chaque intervention, parfois on ressent seulement de légers dérangements, comme par exemple pour la chirurgie du nez ou des paupières. Il y a d’autres procédures un peu plus douloureuses telles que la liposculpture ou les implants mammaires ou fessiers, mais les symptômes peuvent être facilement contrôlés avec des antalgiques et avec les conseils et soins des anesthésistes experts en la matière.

D’autre part, pour les patients qui sont plus sensibles à la douleur, on a conçu un programme pour contrôler la douleur pendant les 24 ou 48 heures qui suivent l’intervention, ils sont surveillés en permanence par les infirmières et les anesthésistes. Ce service n’est pas compris dans le prix de l’intervention.

COMBIEN DE JOURS D’ARRÊT IL FAUT APRÈS UNE CHIRURGIE PLASTIQUE?

Cela dépend de chaque chirurgie, parfois il faut seulement quelques jours de repos, c’est le cas des chirurgies de paupières, du nez, des joues, des petites liposculptures, des chirurgies des seins, du soulèvement des sourcils et des chirurgies du menton. Pour d’autres procédés il faut deux semaines d’arrêt, c’est le cas pour les lipectomies, les réductions ou les soulèvements des seins, les implants fessiers, le rajeunissement facial et les grandes liposculptures.

Il est important de demander au chirurgien le temps de récupération qu’il vous faut, on évite ainsi les complications et on a des résultats optimaux.

IL Y A-T-IL UN RÉGIME PARTICULIER APRÈS UNE CHIRURGIE?

En général, il faut manger légèrement et prendre en compte les conseils ci-dessous:

  • Il faut consommer plus de liquides (après une liposculpture on conseille de boire du Gatorade, qui aide à rétablir les taux de potassium)
  • Il faut éviter les acides pendant les premiers jours (la limonade et les jus de mûre, de mandarine, de lulo et de fruit de la passion).
  • Ne pas consommer de produits laitiers pendant les deux premiers jours
  • Eviter la graisse
  • Il faut consommer plus d’aliments riches en fer tels que le foie, les mûres, les fraises, les betteraves, les épinards.
  • Il est important de manger toutes les 3 heures, prendre de petites quantités, pour récupérer l’énergie perdue.

COMBIEN DE TEMPS IL FAUT ATTENDRE POUR POUVOIR FAIRE DU SPORT?

En général, le patient peut refaire du sport un mois après la chirurgie, après la première phase de réduction de l’inflammation. La reprise doit être progressive, il faut commencer avec des exercices cardiovasculaires pendant 15 ou 20 minutes les premiers jours et augmenter l’intensité et le temps au fur et à mesure.

Recommandations particulières:

  • Lors des chirurgies des seins (si les implants sont rétro-musculaires) les exercices qui touchent la poitrine, les bras et le dos, sont interdits pendant les 3 premiers mois.
  • Lors d’une lipectomie on ne pourra pas faire des exercices abdominaux pendant les 3 premiers mois.

COMBIEN DE TEMPS IL FAUT ATTENDRE POUR POUVOIR CONDUIRE ?

A partir de la première semaine la plupart de patients peuvent conduire, parfois il faut attendre deux semaines, c’est le cas des lipectomies et des chirurgies des seins.

COMBIEN DE TEMPS IL FAUT ATTENDRE POUR POUVOIR BRONZER OU POUR FAIRE DES UV ?

Il faut attendre un mois, à condition que vous n’ayez aucune ecchymose ou pigmentation résiduelle, puisqu’elles peuvent provoquer des taches avec le soleil. On vous conseille de protéger les cicatrices avec du micropore. Ces soins sont conseillés pendant les 6 premiers mois ou idéalement pendant la première année.

COMBIEN DE MOIS IL FAUT ATTENDRE APRÈS UN ACCOUCHEMENT POUR POUVOIR SE FAIRE OPÉRER ?

Idéalement il faut attendre 6 mois, temps nécessaire pour que les tissus se récupèrent. De préférence, on doit avoir arrêté l’allaitement et on doit avoir perdu la plupart du poids pris pendant la grossesse.

Pendant ces premiers mois on doit avoir une alimentation équilibrée, faire du sport, porter la gaine de contention postpartum, hydrater la peau et boire beaucoup d’eau (8 verres par jour).

COMMENT CHOISIR LA TAILLE IDÉALE DES IMPLANTS MAMMAIRES?

Il faut tenir compte de certains paramètres avant de prendre la décision adéquate :

  • Prendre les mesures du thorax (observer la largeur).
  • Mesurer la base et la taille du sein.
  • Caractéristiques du sein, telles que l’élasticité de la peau, le nombre de glandes, la position (s’il tombe) et la forme du mamelon.
  • La taille de la patiente.
  • Les désirs de la patiente.

Pour moi, ce sujet est l’un des plus importants à définir aves les patientes car, actuellement, nombre d’entre elles se rendre à mon cabinet, opérées par d’autres chirurgiens et mécontentes de la taille de leurs seins. C’est la raison pour laquelle je consacre un certain temps à comprendre ce que souhaite la patiente : comment s’imagine-t- elle ?, comment souhaiterait-elle se voir ?, car parfois les patientes me disent : « moi je veux de petits implants » et lorsque je demande à ce qu’elles me montrent ce qui est petit pour elles, je me rends compte qu’ils sont vraiment grands pour moi. C’est pourquoi il faut savoir clairement ce que la patiente s’imagine par rapport à la réalité.

Il est important que la taille ne soit pas définie par les goûts ou les tendances du chirurgien. J’ai entendu des patientes dire : « ce docteur aime poser de grands implants », d’où l’insatisfaction de certaines patientes. Et dans cette situation, la seule personne satisfaite est le chirurgien qui pose les implants.

Certains des outils que j’utilise pour préciser la taille à poser après avoir pris toutes les mesures et avoir pris connaissance des paramètres dans lesquels la patiente aura plaisir à se voir sont : analyser avec la patiente des photographies d’autres patientes que j’ai opérées et que la patiente analyse des photos de revues pour pouvoir connaître ses goûts. Il est important d’informer la patiente que l’objectif est qu’elle se fasse une idée mais qu’elle ne prétende pas être identique à celle de la photo, car chaque femme a des conditions complètement différentes qui rend toute reproduction impossible.

Certaines patientes préfèrent utiliser des implants mesureurs dans la couche du soutien-gorge pour se faire une idée. Cela aide mais rappelez-vous que le mesureur qui va être posé va être vu bien plus petit dans la réalité, car il ira sous tous les tissus.